26/02/2011

4-§05 Les preuves archéologiques témoignent du nom de Dieu

5 - Rouleaux en argent

Aux alentours de 625 avant notre ère


La plus grande découverte archéologique, après les rouleaux de la mer Morte, a été faite en 1979 aux alentours de Jérusalem par l’archéologue Gabriël Barkay Il mit à jour une ancienne grotte à Ketef Hinnom, datée de la fin du 7ème siècle avant notre ère. Elle est donc antérieure à la destruction de Jérusalemn en 607 avant notre ère. L’intérieur de la grotte était toujours intact et ils ont trouvé un millier d’objets d’intérêt archéologique, parmi lesquels deux amulettes enroulées en argent. Cette grotte devait appartenir à quelque famille en vue de Jérusalem. Tous ces objets ont rendu possible la datation de la grotte et dans la foulée la date de ces petits rouleaux. Au milieu des rouleaux il y avait une petite ouverture, qui permettait de passer un fil fin à l’intérieur, il est possible que ces amulettes aient été portées autour du cou ou du poignet.

Découpage23.jpg

Il s’est avéré très difficile d’ouvrir ces rouleaux. Vu leur âge, ils pouvaient se rompre facilement. Quand cela a été mené à terme, on a pu voir que ces plaques d’argent mesuraient environ 3 cm de large. Ils ont mis à jour une inscription finement gravée qu’ils ont réussi à déchiffrer avec beaucoup d’efforts. Les deux rouleaux contiennent à peu près le même texte : Nombres 6 : 24-26 :

Que Jéhovah te bénisse et te garde.
Que Jéhovah fasse briller sa face vers toi et qu’il te favorise.
Que Jéhovah lève sa face vers toi et t’assigne la paix.

Traduction du monde nouveau


Il est intéressant également de lire ce qui est contenu au verset 27 :

Et ils devront mettre mon nom sur les fils d’Israël,
pour que moi, je les bénisse.

 Traduction du monde nouveau


 Apparemment, certains Juifs ont appliqué ce verset de façon tout à fait littérale !

Découpage24.jpg

Pourquoi cette découverte est-elle si importante ?



Tout d’abord parce que c’est la plus vieille citation de la Bible jamais trouvée, d’environ 400 ans antérieure aux Manuscrits de la mer Morte. D’autre part, le nom divin y figure trois fois, sous la forme JHWH, dans une graphie hébraïque très ancienne. Les rouleaux originaux sont actuellement au musée d’Israël, à Jérusalem.

Commentaires

Enfin des preuves archéologique pour remettre le nom de Dieu Jéhovah a la place qu'il mérite le créateur de toute la création Merci pour ces informations .

Écrit par : BIHL Alain | 03/03/2011

Les commentaires sont fermés.